Le e-commerce atteint une forme de maturité en 2011. Mais bientôt nous aurons plus de perdants que de gagnants dans ce secteur ultra-dynamique (voir les chiffres de la FEVAD ou de l’ACSEL, deux acteurs avec qui j’ai travaillé chez TNS Sofres lorsque je m’occupais du Baromètre e-commerce.)

En revanche, je crois que de nombreux acteurs récents ne pourront pas tenir. C’est toujours sévère de faire de tels pronostics mais au moins c’est sincère. Je lis des témoignages produits le plus souvent par des prestataires qui relatent la conviction remarquable des nouveaux entrants. Mais j’avoue rester très dubitatif.  Comme je l’ai écrit dès mes premiers posts sur ce blog, la partie marketing est trop souvent sous-estimée.

On assiste à un déferlement d’annonces médiatiques qui rend de plus en plus compliqué le « travail ». Que faut-il faire en tant que vendeur sur Internet ? Quelles sont les priorités ?

Tout baser sur le référencement naturel ? Investir massivement dans les Adwords ou Bing ou les comparateurs de prix ou les places de marché ou Facebook, ou Twitter, ou le retargeting ? J’oubliais l’Emailing, la segmentation, les outils de Feed management, les Webanalytics, l’Affiliation, le Remarketing, le Display, et puis Magento ou Prestashop ?

Pas facile d’être clairvoyant dans cet océan de possibilités. Avec mes clients, nous essayons de poser les problèmes, quelles sources de trafic sont rentables ? Etc. Des questions simples en somme.

En 2011, une autre piste pour y voir clair (et il n’est pas trop tard je crois) : écouter vos clients !

  • Que pensent-ils de votre marque, de votre site, de vos offres commerciales
  • Qu’avez-vous de plus que vos concurrents ?
  • Pourquoi les internautes achètent chez vous et pas chez eux ?
  • Que pourriez-vous faire pour leur rendre un meilleur service ?

En partenariat avec Opinéa, nous avons conçu une offre d’études marketing destinées aux sites marchands.

Elle est fondée sur notre double expertise « études marketing » + « conseil e-commerce » et nous permet de traiter directement avec les dirigeants des sites marchands sans que ceux-ci aient l’obligation de s’appuyer sur un service études en interne, qui n’existe pas forcément.  Nous recherchons l’efficacité avant tout synthroid cost.

Notre mission s’arrête avec la prise de décision par le client du lancement de nouveaux chantiers marketing, que ce soit des nouvelles actions ou des modifications de l’existant.

A titre d’exemple voici quelques champs d’étude analysés jusqu’à présent dans une approche sur-mesure :

  • L’offre : le prix, les promotions, le merchandising…
  • Les services : la livraison, le service client…
  • L’ergonomie du site …
  • La satisfaction des acheteurs
  • Les raisons de non-achat
  • Les attentes de la cible / secteur
  • Le profiling des visiteurs
  • Les centres d’intérêts…

Les premières études, ont selon les clients, permis de prendre de la hauteur avec les résultats commerciaux, et de réfléchir ensemble aux forces du site, de son, offre commerciale…

Elles ont aussi permis de constater, de chiffrer des faiblesses aux yeux des internautes, visiteurs et acheteurs. Ces manques font l’objet d’actions correctives imaginées ensemble et contrôlées dans les prochaines vagues de l’enquête.

Ce travail d’amélioration en continue des sites marchands est une des parties les plus passionnantes de mon activité de conseil en e-commerce .

Si réfléchir aux grands thèmes à aborder dans une telle étude vous intéresse, merci de me contacter au 06 62 58 06 19 ou l.degene@webperfect.fr