LE BLOG

Comment bien référencer sa fiche produit e-commerce sur les moteurs de recherche ?

Date : 9/07/2019 | Categories: E-commerce, E-marketing, Etudes Marketing, Google Adwords |

Lorsque l’on dispose d’un site de shopping online, qu’il soit destiné à des consommateurs (e-commerce BtoC) ou des professionnels (business BToB), un des premiers objectifs que l’on peut se fixer est d’arriver premier sur Google facilement (le Graal !), Yahoo ou encore Bing. Découvrons aujourd’hui nos plus précieux conseils pour justement sortir du lot et atteindre les premières positions de manière plus ou moins rapide mais avant tout efficace : avec une fiche produit pertinente, voire idéale mais pas que…

Exemple fiche produit site marchand
Exemple de fiche produit d’un site marchand, non réalisée par nos soins.

Référencement naturel ou payant : lequel choisir ?

Si le positionnement publicitaire à l’aide d’annonces sponsorisées, Google Ads ou Bing Ads (Microsoft Advertising) est une solution offrant cette possibilité essentielle d’arriver en tête (ou du moins au plus haut niveau, pourquoi pas devant Amazon), il ne faut pas oublier qu’une fois les campagnes stoppées, on peut risquer de ne plus avoir de flux de visiteurs ou de commandes ou moins en tout cas. Il faudrait justement idéalement conjuguer référencement payant (SEA) et naturel (SEO) pour des efforts à la fois payants sur le court terme et le long terme. Référencement naturel ou payant : pourquoi choisir ? On le sait, les internautes consultent plus rarement les SERP au delà de la première page des moteurs de recherche.

Tout dépend aussi de vos ressources (financières, employés et compétences, matière en terme de contenus…). Chacun compose justement avec ses moyens. Et la question des moyens à disposition est cruciale. Une plume de choc qui a un peu de temps en interne ? Optez pour le contenu ! Un budget intéressant à investir pour des résultats rapides ? Songez à Google Ads. Autant de solutions que de cas d’entreprises. Il n’y a donc pas une réponse à unique à vous donner. Elle est propre à votre secteur d’activités, votre budget communication ou vos ressources internes ou externes (rédacteurs ou rédactrices freelance, agence certifiée Google Ads, etc.).

Google Ads : LA solution N°1 pour être très bien positionné rapidement sur Google

A l’image de ses concurrents Microsoft (Bing) ou Yahoo, Google ne donne pas forcément la possibilité immédiate d’apparaître dans les meilleures positions naturellement, surtout sur des univers où est concurrence est féroce (des dizaines de milliers voire des millions de résultats et autant de pages web – on songe à titre d’exemples au secteurs mode ou beauté) et il en existe plus d’un tant le nombre d’entreprises, de sites e-commerce et de pages produits est exponentielle chaque année (chaque jour ?).
Faites appel à des experts certifiés Google Ads. Il réaliseront un audit, la création de vos campagnes, leur suivi/modification/ajustement ou encore le bilan. L’idée pour une agence étant de générer toujours plus de clics, de trafic et de ventes avec un coût maîtrisé et moindre si possible. N’hésitez pas à demander une étude : vous pourriez être surpris sur le ratio coût/potentiels.

8 astuces pour bien rédiger ses fiches produits

Le contenu est roi sur internet, et ce, pour plaire à tous (vos prospects ou clients qui font une recherche, vous trouvent) mais aussi les moteurs de recherche. Plaire à la fois l’utilisateur final (lecteur humain) et aux moteurs de recherche (robots dotés d’un algorithme) vous paraît compliqué ? On peut l’avouer c’est un métier… Mais pas seulement ! Retenez une règle principale : “Un titre accrocheur avec des mots-clés et un long descriptif séduisant, organisé et décliné !” :

  • Pas moins de 1 500 mots : car selon des études (et faits avérés que nous-même pouvons observer), plus le contenu est long, plus le moteur de recherche aura tendance à bien vous classer. On conseillera même plutôt 2 000 mots au total pour une fiche produit complète, tout contenu (article de blog, magazine, etc.). Et si l’ampleur de la tâche vous paraît trop importante : dites-vous que l’essentiel est de jouer avec les mots et de faire son maximum.
  • Travaillez le cocon sémantique, la “longue traîne” : en d’autres mots variez les termes et les expressions. Pour rechercher un produit vos cibles multiplient les expressions. Si vous proposez un t-shirt col en v rouge en coton bio, l’utilisateur X va rechercher “T-shirt coton bio” tandis qu’un autre cherchera pourquoi pas “T-shirt rouge” et ainsi de suite. Qui peut le plus peut le moins. A ajouter que Google aime aussi bien les expressions basiques (mots simples) que les termes plus complexes ou travaillés. Vous vendez des canelés ? Utilisez aussi les mots pâtisseries, douceurs, gourmandises ou même spécialité Bordelaise. On doit retrouver dans votre contenu l’ensemble des mots qui gravitent autour de votre produit… Et bien écrit ! Et on ne le dira jamais assez : pas de copié/collé. A défaut, vous ne serez jamais classé en tête. On pense contenu riche et unique.
  • Maillage interne et liens externes : songez à créer des liens. En interne c’est essentiel mais vers d’autres types de sources. Votre contenu apparaîtra alors comme bien documenté (un plus pour Google pour bien vous classer). Exit bien sûr les liens vers les concurrents mais on trouvera toujours matière à faire un lien vers un article statistiques ou une définition. Bien sûr le maillage interne est apprécié par les algorithmes des robots de recherche car il faut bien savoir que ces derniers référencent vos pages en parcourant vos liens !
  • Backlinks de qualité : c’est ici un aspect plus délicat. Si on le peut (et il existe des spécialistes en la matière), il est intéressant d’obtenir des liens pointant vers vos fiches produits, de sites ayant ce que l’on appelle une certaine “autorité”, comprenez popularité pour Google et les autres robots. Préférez par exemple que TF1 émette un lien vers une page de votre site e-commerce qu’une radio locale. Un exemple édifiant !
  • Pensez utilisateurs ! Voilà un juste rappel : que souhaitez-vous diffuser comme image, comme informations et à qui ? Sans entrer dans le débat des théories de la communication, on écrit un message précis dans un objectif pour une cible (ou des cibles). Et l’internaute y est bien évidemment très sensible. Plus vous saurez capter l’attention et apporter une information utile et bien écrite, plus votre auditoire sera happé, séduit, pourquoi pas conquis au travers d’une offre meilleure. A l’image de vos métas Title ou métas Description : soyez percutants, accrocheurs pour les moteurs et vos prospects.
  • Proposez 1 à plusieurs visuels de qualité : et c’est aussi le nerf de la guerre ! Le consommateur est souvent davantage sensible au visuel qu’aux textes. La qualité est un aspect important au niveaux des différents visuels que vous proposez et on doit pouvoir se projeter. Plusieurs visuels (visuels additionnels) sont ainsi souvent nécessaires ainsi qu’un zoom de qualité (pensez storytelling). Vous pouvez même proposer un ou plusieurs médias vidéos comme sur la fiche produit à la Une de cet article.
  • Ergonomie et esthétique : la fiche produit parfaite pour améliorer votre site e-commerce devra être facilement consultable (l’ajout au panier bien visible), et jolie avec les couleurs qui reflètent votre identité, votre image. Le consommateur aime la simplicité, la clarté et les univers colorés et soignés, Google aussi.
  • Sans oublier les balises H1,H2, etc.

Optimiser ses fiches produits techniquement : essentiel aussi !

Quelques règles oubliées par exemple :

  • Une fiche produit = une URL : on parle d’URL canonique
  • Vos images doivent proposer l’attribut ALT
  • Un site mobile friendly (optimisé pour mobiles et tablettes), sera mieux classé sur un moteur également
  • La rapidité d’affichage de vos fiches produits : un critère essentiel
  • Etc.

Optimisez le contenu oui mais aussi la technique de votre site. Ce dossier de notre confrère Olivier Duffez pourra grandement vous aider pour aller plus loin sur l’optimisation fonctionnelle et technique.

Si le e-commerce est un mode de vente à moindre coût, la concurrence est (de plus en plus) ardue. Démarquez-vous : soyez visibles et attirants, ne négligez pas vos fiches produits aussi bien en terme de contenus, de visuels, que de techniques SEO.

Laissez un commentaire